Appel pour un référendum sur la réforme des retraites
Pour que le peuple décide !

Accueil du site > La campagne > Contributions > Retrait immédiat du projet ! Référendum !, par Francine Bavay et Gilles (...)

Retrait immédiat du projet ! Référendum !, par Francine Bavay et Gilles Monsillon (Vert / Alter Ekolo)

Publié le samedi 13 novembre 2010

La question des retraites et de la réforme du gouvernement Sarkozy est et sera déterminante pour les années à venir.

A la lecture des indicateurs, les richesses se sont accrues depuis des décennies. En dehors de faire payer les crises financières par les salariés, les retraités, rien ne justifie aux yeux du progrès humain, une tel réforme et donc l’augmentation des années de travail.

Ce passage en force par le gouvernement, serait une brèche pour une déferlantes de mesures réactionnaires (sur la santé, sécurité sociale, justice…) qu’il s’empresserait de faire passer avant 2012.

Ce n’est pas pour rien que les forces politiques et financières du libéralisme mettent toute leur énergie pour dire qu’il n’existe qu’une solution, celle de l’allongement des années de travail.

Pour les écologistes, comme pour toutes les forces de progrès social à gauche, les retraites ne sont pas simplement un dû, un acquis social, mais du temps dégagé des rapports du travail qui fait du bien aux hommes et aux femmes, mais aussi à la société toute entière. Combien d’exemples nous pourrions citer sur les liens sociaux et la richesse sociale où participent les retraités dans tous les secteurs de notre société.

Les ringards d’économistes défendeurs des bénéficiaires du CAC 40 prêchent qu’il n’y aurait aucune relation entre l’emploi des plus de 60 ans et celui des plus jeunes, qui pourtant sont en recherche d’emploi ! Aucune, relation ? Remplacer ceux qui partent en retraite, ne serait d’aucun bénéfice pour les plus jeunes ? C’est nier la réalité dans les entreprises et les administrations !

Dans la fonction publique le gouvernement est engagé dans un plan d’austérité qui vise à ne remplacer qu’un salarié partant à la retraite sur deux. Dans les écoles, dans les différents ministères, ce plan conduit à un véritable sinistre et engendre l’augmentation des injustices devant l’instruction, la santé, la justice, etc.

La mobilisation contre la réforme des retraites grandit, la jeunesse rejoint le mouvement et c’est une lame de fond qui monte. La crise sociale va renforcer la crise politique et sociétale. Sarkozy et son gouvernement même remanié, va se trouver encore et encore plus fragilisé. Dans la rue, la foule crie sa colère, dans les entreprises on vote la grève, dans certaines, de plus en plus nombreuses, elle est reconduite, dans les écoles pareillement.

La crise s’ouvre, la question de la démocratie va être de plus en plus présente. Comment un gouvernement aussi désavoué peut-il ne pas écouter le peuple ? Jusqu’à quand ? Son arc-boutement peut conduire à une crise politique majeure !

Ce gouvernement n’est plus en mesure de décidé, il est discrédité ! Cette réforme ne peut être loi !

Pour nous, donner la parole au peuple pour qu’il décide des projets de société, comme celui-ci, devrait tomber sous le sens. Il donne l’occasion au politique de prendre leurs responsabilités devant les professionnels des média et ceux de la finance.

C’est pourquoi nous avançons le mot d’ordre de "Retrait immédiat du projet gouvernemental sur les retraites" et "organisation d’un référendum".

Ce projet retiré, il faut donner la parole aux citoyens, pour qu’ils décident !

Francine Bavay et Gilles Monsillon (Vert / Alter Ekolo)

Signez l'appel pour un référéndum sur les retraites

SPIP| Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklundsous Licence free for any purpose - Thème légèrement modifié